Le contenu

Hauts dirigeants sur les bancs d'école

Le nouveau EMBA McGill - HEC Montréal prend son envol

24 septembre 2008

Ils sont 36 dirigeants expérimentés à entamer un nouveau programme Executive MBA (EMBA) à temps partiel qui s’échelonnera sur 14 mois. Spécifiquement conçu pour les cadres supérieurs en exercice, le EMBA McGill – HEC Montréal est constitué de huit modules s’articulant entre autres autour des Managerial Mindsets popularisés par le réputé professeur Henry Mintzberg ainsi que d’un projet intégrateur final.

« Notre approche pédagogique innove et met de côté les silos traditionnels des diverses disciplines de la gestion que l’on retrouve dans les programmes classiques. Nos deux institutions proposent plutôt une vision intégrée et multidisciplinaire de la gestion, axée sur les véritables pratiques et enjeux des participants », explique Louis Hébert, professeur de management de HEC Montréal et codirecteur pédagogique du programme.

« La structure et la culture du programme créent une synergie qui favorise le partage des expériences et connaissances, aussi riches que diversifiées, des participants et des professeurs », indique Alain Pinsonneault, professeur à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill et codirecteur pédagogique du programme. « Les plateformes d’apprentissage variées et complémentaires font le lien entre la théorie et la pratique et favorisent une réflexion et un recul par rapport au rythme effréné de la gestion quotidienne. »

Malgré la diversité de leur provenance, tous les participants de cette première cohorte ont en commun le désir de confronter leurs expériences à celles de collègues expérimentés et professeurs chevronnés. Ils ont aussi la volonté de remettre en question leurs acquis, leurs attitudes et leurs façons de faire.

Annick-Isabelle Marcoux, directrice régionale, expansion des affaires, chez BMO Banque privée Harris, abonde dans ce sens et envisage son retour en classe comme une prolongation naturelle de son expérience de travail. « Dans la vingtaine, quand nous entrons sur le marché du travail, nous apprenons très vite à livrer des résultats à court terme. Les exigences liées au rendement et les urgences quotidiennes nous donnent rarement le temps de réflexion et le recul nécessaires à la prise de bonnes décisions. Le programme EMBA me fournira de nouveaux outils pour peaufiner ma pensée stratégique, développer des angles d’introspection et d’observation ainsi que des axes de résolution innovateurs », résume-t-elle.

Pour sa part, Jean Langlois, directeur des campagnes nationales de Sierra Club Canada et récipiendaire de la première bourse du programme décernée à un participant œuvrant au sein d'un organisme sans but lucratif, entrevoit son engagement dans le programme comme une ouverture sur de nouvelles ressources. « En tant que gestionnaire expérimenté, je recherchais un programme qui me permettrait non seulement de partager les connaissances que j'ai acquises dans mon secteur avec des dirigeants et gestionnaires mais également d'apprendre de l’expérience des autres. Je pourrai ainsi mieux intégrer mes stratégies d’affaires et mes décisions dans un cadre beaucoup plus global. »


À propos du EMBA

Les participants au EMBA McGill – HEC Montréal sont des dirigeants d’expérience qui ont intégré le marché du travail depuis au moins 10 années, dont un minimum de 5 à un poste de gestion. Ce sont des gestionnaires ou entrepreneurs d’action et de réflexion désireux d’exercer un leadership mobilisateur, créatif et responsable. Ils sont déterminés à jouer un rôle actif dans leur propre perfectionnement et dans celui des autres participants. La première cohorte de 36 participants commence le programme en septembre 2008 pour terminer la formation en novembre 2009.


Voici les 36 participants de la première cohorte :
 


Nouvelles > 2008 > Hauts dirigeants sur les bancs d'école