Le contenu

Internationalisation et rapprochement recherche-société : les nouvelles visées du CIRPÉE

27 mai 2008

Le CIRPÉE – le Centre interuniversitaire sur le risque, les politiques économiques et l’emploi – continue sur sa lancée et se fixe de nouveaux objectifs ayant trait à l’internationalisation et au rapprochement recherche-société. Son nouveau directeur, Michel Normandin, professeur titulaire à l’Institut d’économie appliquée de HEC Montréal, entrevoit son mandat de trois ans avec enthousiasme, confiant dans le fait que le Centre peut miser sur ses acquis pour accroître son rayonnement sur les scènes nationale et internationale.

S’étant récemment très bien classé dans le cadre du programme des regroupements stratégiques du FQRSC1, le CIRPÉE a obtenu un financement de plus de 1,5 million de dollars pour la période 2008-2014. Fort d’une masse critique de chercheurs et d’une haute réputation scientifique six ans après sa création, le Centre vise maintenant des objectifs élevés en lien avec la nouvelle structure de financement du programme de regroupement stratégique du FQRSC.

Ainsi, le CIRPÉE entend conclure sous peu quinze partenariats avec autant d’organisations avec lesquelles il a déjà des accords de principe et, dans bien des cas, mené des travaux en collaboration. Ces partenariats seront universitaires pour le volet de l’internationalisation. Quant au réseau de partenaires du volet du rapprochement recherche-société, il sera composé d’organisations, de centres de transfert et d’institutions gouvernementales.

« Le CIRPÉE est le seul centre d’excellence en son domaine au Québec, explique Michel Normandin. Il regroupe présentement 43 chercheurs réguliers, sans compter les membres associés, professionnels, chercheurs invités et autres. Aujourd’hui, nous sommes prêts à coordonner un réseau de partenaires prestigieux afin d’assurer une animation scientifique fructueuse. De cette façon, nous augmenterons notre impact en recherche et en formation dans nos champs d’expertise, au bénéfice des étudiants des cycles supérieurs. Nous aurons aussi plus d’impact dans les milieux de la pratique, en alimentant le dialogue avec les acteurs économiques et sociaux. »


Une riche programmation d’activités

Sur le plan de l’internationalisation, le CIRPÉE organisera, conjointement avec ses partenaires, des conférences annuelles touchant la majorité des thématiques de ses cinq axes de recherche. Une première conférence a d'ailleurs eu lieu en février, sur le thème du développement économique. Elle était organisée conjointement avec le BREAD, le Bureau for Research and Economic Analysis of Development, le plus prestigieux regroupement international de chercheurs en économie du développement. Des programmes de chercheurs invités, d’échanges d’étudiants et de codirection d’étudiants de doctorat verront aussi le jour. De plus, les étudiants des cycles supérieurs seront conviés à une série de séminaires portant sur les travaux des chercheurs du réseau en gestion des risques et marchés financiers.

Quatre types d’activités sont prévus au volet rapprochement recherche-société. De grandes conférences auront lieu deux fois l’an, la première, portant sur la prospérité et la productivité, s’étant déroulée en janvier. Des colloques spécialisés seront aussi organisés, qui porteront sur la gestion des risques financiers et réels, sur les politiques sociales et l’emploi ainsi que sur le développement international. Un programme de bourses sera créé pour la réalisation, par des étudiants, de stages d’études et de recherche chez les partenaires. Enfin, le bulletin du CIRPÉE, qui paraît deux fois l’an, sera transformé en bulletin de transfert et de liaison afin de mieux faire connaître les réalisations des membres du Centre aux milieux de la pratique, au grand public et aux médias.

Les cinq axes de recherche du CIRPÉE sont :


Les trois établissements fondateurs du CIRPÉE sont l’Université Laval, l’Université du Québec à Montréal et HEC Montréal qui, à tour de rôle, en assurent la direction. Le professeur Michel Normandin est le premier directeur du CIRPÉE issu de HEC Montréal. En six ans, le nombre de chercheurs réguliers issus de HEC Montréal est passé de 6 à 14. Ces professeurs sont pour la plupart rattachés à l’Institut d’économie appliquée et au Service de l’enseignement de la finance de l’École.
 

  1. FQRSC : Fonds québécois de recherche sur la société et la culture.

Nouvelles > 2008 > Internationalisation et rapprochement recherche-société : les nouvelles visées du CIRPÉE