Le contenu

Clôture des Fêtes du 100e anniversaire de l'École à l'hôtel de ville de Montréal

30 janvier 2008

À l’invitation du maire de Montréal, Gérald Tremblay, une centaine de personnes se sont réunies hier à l’hôtel de ville de Montréal pour célébrer la clôture des Fêtes du 100e anniversaire de l’École et d’une année de célébrations riche en événements marquants. La soirée, qui s’est déroulée dans une atmosphère des plus chaleureuses, a été l’occasion, pour les dignitaires présents, de signer le livre d’or de la ville.

D’entrée de jeu, le maire Tremblay a exprimé sa profonde amitié à l’endroit de l’École, lui qui y a enseigné puis dirigé le Centre de perfectionnement, unité aujourd’hui appelée la Formation des cadres et des dirigeants. Il a rappelé qu’à l’occasion du 75e anniversaire de l’École, le premier ministre de l’époque, René Lévesque, avait dit que le rôle de l’École avait été fondamental pour le Québec, ce qui, a-t-il affirmé, « est toujours d’actualité », ajoutant que l’ouverture sur le monde de l’École a toujours très bien servi Montréal et le Québec.

Hélène Desmarais, présidente du conseil d’administration de l’École, s’est pour sa part réjouie du pari remporté par l’École qui, dès le premier jour d’élaboration du calendrier des Fêtes du 100e anniversaire, voulait créer des activités à la fois festives et à caractère pédagogique. « L’École, a-t-elle soutenu, a su poser de nombreux gestes significatifs et organiser des événements qui laissent des traces. » Mission accomplie grâce, comme le rappelait Mme Desmarais, à l’engagement profond de quelque 300 personnes qui ont travaillé de près ou de loin au succès de ce 100e anniversaire.

Le directeur de l’École, Michel Patry, a enchaîné en mettant de l’avant cet effort collectif important. Ses remerciements les plus vifs et sincères ont été exprimés à l’endroit de toutes ces personnes – professeurs, étudiants, membres du personnel, diplômés, gens d'affaires et amis – à la base même du succès des Fêtes du 100e et dont une centaine étaient rassemblées devant lui.

Le directeur n’a pas non plus manqué de souligner le caractère à la fois sympathique et symbolique de cette soirée de reconnaissance et de clôture des Fêtes à l’hôtel de ville. Sympathique compte tenu de l’amitié qui existe entre le maire et l’École, et symbolique compte tenu de la destinée de l’École, très liée à l’histoire de Montréal. Se tournant ensuite vers l’avenir, il a affirmé que « l’ambition de l’École est de continuer à exercer un leadership déterminant au cours du prochain siècle.  »

À son tour, Pierre Brunet, président du conseil d’administration de la Caisse de dépôt et placement du Québec, a fait des parallèles entre l'histoire de Montréal et celle de l’École qui, 100 ans après sa création, a formé plus de 58 000 diplômés, ambassadeurs à travers le monde de leur École et de leur ville d’attache. Enfin, il a témoigné de la joie et de la fierté qu’il a ressenties en exerçant son rôle de président d’honneur des Fêtes du 100e anniversaire de l’École grâce à la mobilisation de tous ceux et celles qui ont créé l'événement et qui ont, ainsi, imprimé une marque importante dans l’histoire de l’École.


De gauche à droite : Hélène Desmarais, présidente du conseil d'administration, HEC Montréal, et chef de la direction, Centre d'entreprises et d'innovation de Montréal, Francine Senécal, vice-présidente du comité exécutif, Ville de Montréal, Pierre Brunet, président du comité d'honneur des Fêtes du 100e anniversaire et président du conseil d'administration, Caisse de dépôt et placement du Québec, Michel Patry, directeur de l'École, et Gérald Tremblay, maire de Montréal.


Un présent significatif

Avec émotion, le maire Tremblay a ensuite remis un présent très significatif à l’École : un tableau représentant Alma Lepage, première femme diplômée de l’École, en 1946. Ce présent est en fait un don de la belle-mère de Gérald Tremblay, Pauline Desjardins-Tailleur, cousine et amie d’Alma Lepage jusqu’au décès de cette dernière, et de son épouse, Suzanne Tailleur. On se souviendra qu’au début des années 1990, un important don d’Alma Lepage à l’École a permis la création d’un fonds de 210 000 $. Depuis, trois bourses, dont deux au mérite, et un prix sont remis annuellement, pour un total de 20 000 $.


Francine Senécal, Michel Patry, Hélène Desmarais et Gérald Tremblay.


Merci aux membres des comités

Comme tous l’ont souligné, le succès des célébrations du 100e anniversaire de l’École, qui se sont échelonnées sur une période d'un an, repose sur l’engagement et la générosité d’un très grand nombre de personnes, dont, tout particulièrement, les membres des différents comités :



Nouvelles > 2008 > Clôture des Fêtes du 100e anniversaire de l'École à l'hôtel de ville de Montréal