Le contenu

Intégrité intellectuelle des étudiants

Intégrité intellectuelle pour les étudiants

Apprenez-en plus sur l’intégrité intellectuelle et sur la façon dont l’École assure sa promotion. En acquérant dès maintenant les connaissances nécessaires au développement d’une éthique irréprochable, vous accroîtrez vos chances de réussir vos études et de faire reconnaître ensuite vos compétences et votre professionnalisme. 

+

Qu'est-ce que l'intégrité intellectuelle?

Une personne intègre adopte un comportement éthique. Elle respecte les règles morales, les règlements et les droits d’autrui.

Ainsi, un étudiant intègre ne recourt qu’à de la documentation autorisée lors d’un examen, cite adéquatement ses sources lorsqu’il rédige un travail, par exemple. Il évite de faire passer pour siens les efforts et les idées d’un autre. Il adopte alors les attitudes qu’on attend chez les meilleurs gestionnaires.

Dans un contexte universitaire, les comportements non éthiques peuvent prendre trois formes : le plagiat, la tricherie et la fraude. Ils sont considérés comme des infractions.

Exemples d’infractions pédagogiques

Fraude Modifier ou falsifier un document (un relevé de notes, une attestation médicale, par exemple).
Tricherie Regarder la copie d’examen d’un autre étudiant.
Utiliser de la documentation interdite durant un examen.
Plagiat Ne pas référencer selon les pratiques établies les sources de documentation utilisées dans un travail.
Remettre à des fins d’évaluation un travail qui a été effectué par une autre personne.

Important! Le Règlement sur l’intégrité intellectuelle des étudiants de HEC Montréal prévoit des sanctions selon la gravité de l’infraction pédagogique. Ces sanctions vont du simple avertissement à l’expulsion définitive. Elles donnent lieu systématiquement à une inscription au dossier de l’étudiant.

Apprenez-en plus sur les infractions, procédures et sanctions.
+

Comment HEC Montréal agit en faveur de l'intégrité intellectuelle

HEC Montréal considère l’intégrité intellectuelle des étudiants comme une valeur fondamentale. C’est l’une des principales garanties de l’excellence des diplômes qu’elle délivre et de la qualité des gestionnaires qu’elle forme.

 

Des ressources favorisant la réussite

Les comportements non éthiques sont souvent le reflet d’une méconnaissance des bonnes pratiques – la manière de bien citer ses sources, par exemple. Ils peuvent aussi résulter d’un problème d’organisation ou d’une mauvaise préparation.

L’École met à votre disposition de nombreuses ressources qui permettent de combler ces manques ou de faire face à différentes difficultés (gestion du temps, concentration, etc.). N’hésitez pas à consulter ces ressources dès maintenant, elles vous aideront à vous évaluer et à améliorer vos méthodes, tout en augmentant vos chances de réussite.

Informez-vous sur les bonnes pratiques et les ressources

 

Un règlement sur l’intégrité intellectuelle des étudiants

HEC Montréal prend très au sérieux les manquements à l’intégrité intellectuelle. Elle s’est dotée d’un règlement qui décrit les comportements interdits, les procédures disciplinaires et les sanctions applicables en cas d’infraction.

Informez-vous!

  • Des actes parfois considérés sans conséquence par certains sont des infractions pédagogiques. C’est le cas de certains échanges d’informations lors de la réalisation de travaux individuels, par exemple.  
  • Des sanctions prévues par le règlement peuvent avoir des conséquences graves sur une carrière de gestionnaire.

Apprenez-en plus sur les infractions, procédures et sanctions

 

Un logiciel de détection de similitudes

HEC Montréal s’est dotée d’un logiciel de détection de similitudes, par souci d’équité envers les étudiants intègres et afin d’améliorer la qualité méthodologique des travaux. Cet outil permet d’identifier les cas de plagiat et facilite la prise de décision des enseignants face à ces situations.    

Le logiciel est intégré à l’outil Remise de travaux de ZoneCours. Il compare le document qui lui est soumis avec les informations qu’on trouve sur Internet et avec les travaux présentés les années précédentes.

Le logiciel ne prend pas de décision à la place de l’enseignant. Il lui indique les similitudes détectées et lui permet de déterminer celles qui pourraient constituer un plagiat.

Lorsque l’enseignant soupçonne une situation de plagiat, il avise la direction de programme qui traite le cas conformément au Règlement sur l’intégrité intellectuelle des étudiants.

+

Et vous, que pouvez-vous faire?

Acquérez de bonnes pratiques 

L’intégrité intellectuelle relève de l’éthique. C’est un savoir-être qui nécessite l’acquisition de nombreux savoir-faire : apprendre à citer ses sources, à gérer son temps et à étudier efficacement; s’améliorer en rédaction, par exemple.

L'acquisition de ces compétences favorisera votre réussite universitaire et le développement de vos habiletés de gestionnaire.

Informez-vous sur les bonnes pratiques et les ressources

 

Apprenez à repérer les comportements non éthiques 

Certains comportements sont aisément identifiables comme contraires à l’éthique (la tricherie, par exemple). Mais d’autres infractions pédagogiques sont moins flagrantes et peuvent être commises involontairement. Ainsi, les exemples suivants sont des infractions :

  • La simple possession d’une documentation interdite lors d’un examen (même si l’étudiant n’utilise pas ces documents).
  • Le copier-coller et l’utilisation sans indication de référence des contenus diffusés sur le Web : articles de journaux ou de revues, encyclopédies en ligne, etc.

Apprenez-en plus sur les infractions, procédures et sanctions

 

Agissez en cas de problème

Il se peut que vous soyez témoin, victime ou même responsable d’une infraction pédagogique. Discutez-en avec un enseignant ou avec la direction administrative de votre programme.


hec.ca > Intégrité intellectuelle des étudiants