Contenu Menu
Accueil > Département d'économie appliquée > Carrières d'économistes

Des possibilités de carrière prometteuses

Il est de plus en plus reconnu que ceux et celles qui veulent pratiquer la profession d’économiste doivent compléter une maîtrise. C’est pourquoi HEC Montréal offre une concentration économie appliquée dans son Baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.), dont le prolongement naturel est une maîtrise en sciences de la gestion (M.Sc.) avec option en économie appliquée ou en économie financière appliquée .

Depuis leur création, ces programmes de maîtrise ont produit plus de 200 diplômés qui forment un véritable réseau d'«économistes HEC» auquel vous pourrez avoir facilement accès. Ces programmes préparent à une carrière d’analyste, de conseiller, de chercheur ou de gestionnaire. Ils permettent aussi de poursuivre des études de 3e cycle en économie (plus de 10 % de nos finissants ont complété un doctorat dans les meilleures universités). Tous nos diplômés se trouvent un emploi dans leur domaine. La grande majorité d'entre eux obtiennent même un poste avant d’avoir complété leur programme d’études. Voici quelques exemples:

Deux finissants du département admis au cycle supérieur dans des universités renommées

Jean-François Gauthier, M.Sc en économie appliquée (2015), débutera en septembre son doctorat à Boston College au Massachussets. Son mémoire pour lequel il a obtenu la bourse Joseph Armand Bombardier portait sur la microéconomie; «Effet de barrières à l’entrée et de coopération sur la diminution des prix soumissionnés suite à l’effondrement d’un cartel : Évidences provenant de l’industrie de la construction du Québec», effectué sous la direction de Robert Clark et de Decio Coviello.

Arthur Voegel a été étudiant au B.A.A. Diplômé en 2014,  il a poursuivi ses études de maîtrise à l’Université de Cambridge et se dirige maintenant au département d’économie de l’Université Columbia à New York pour son doctorat.

Le département leur souhaite beaucoup de succès dans leurs études !

Marie-Geneviève Pelland —  Analyste développement - planification, Intrawest Placemaking.

«Je travaille à partir de Montréal mais mon territoire comprend l'est de l'Amérique, les Caraïbes et l'Europe. Par contre, mes efforts sont plutôt concentrés sur l'Europe. Travaillant directement avec le vice-président Master Planning, j'aide à l'élaboration des master plans conceptuels - utilisant ainsi mes connaissances architecturales. Je suis responsable des analyses économiques des «Resorts» existants et en développement. Je suis impliquée au niveau des acquisitions pour déterminer leur potentiel de viabilité (analyses économiques et financières, due diligence, etc). J'effectue aussi des recherches sur des occasions d'affaires : nouvelles destinations, nouveaux produits, etc…».


Alexandra Constant — Économiste, division de l'analyse de la demande et de l'offre en santé, Santé Canada.

«Mon travail consiste à appliquer différentes techniques d'analyse économique aux questions de politiques de la santé afin que les décisions prises au sein du ministère soient basées sur des évidences».


Stéphane Duguay — Économiste, section de l'analyse quantitative, division de l'Impôt des entreprises, Revenu Canada.

«Cet emploi consiste notamment à créer et à mettre à jour diverses bases de données ainsi que certains modèles de micro-simulation servant à évaluer les incidences économiques et financières des politiques existantes et proposées concernant l'imposition des entreprises».


Valérie Pisano — Consultante, McKinsey & Co.

«Les projets de la firme me permettent de toucher à toutes sortes de secteurs et de fonctions, et de travailler avec des gens et des entreprises un peu partout dans le monde».


Mathieu Trépanier — Étudiant au Ph.D. en économie managériale, Kellogg School of Management, Northwestern University, Chicago.

«Plus précisément j'approfondie les questions de coopération internationale en matière politique, commerciale et environnementale ainsi que la «politique privée» c'est-à-dire l'analyse des interactions stratégiques entre activistes et firmes (par exemple les boycotts)».

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.