Contenu Menu

Le professeur Bernard Fortin, lauréat du prix Gérard-Parizeau 2004

Montréal, le 6 avril 2004 – Le prix Gérard-Parizeau a été décerné cette année au professeur Bernard Fortin, titulaire de la Chaire du Canada en économie des politiques sociales et des ressources humaines et professeur titulaire au département d’économique de l’université Laval.

Assortie d’une bourse de 30 000 $, le prix est octroyé à un professeur ou un chercheur dont les réalisations sont exceptionnelles. Lauréat du prix 2004, Bernard Fortin est un spécialiste de l’économie publique et de l’économie du travail qui a grandement influencé la politique économique québécoise depuis plus de vingt-cinq ans.

Auteur prolifique, M. Fortin a en effet effectué diverses recherches sur de multiples sujets comme la fiscalité des particuliers, le travail au noir, la répartition géographique des médecins au Québec, l’aide sociale, l’assurance-emploi, l’assurance contre les lésions professionnelles, le phénomène de l’économie souterraine ou encore, les choix économiques des ménages.

Ces recherches auront permis d’apporter des réponses à des questions comme : Est-ce qu’une augmentation des taux d’impôt influence la décision de travailler? Entraîne-t-elle une augmentation du travail au noir ou de la fraude fiscale? Influence-t-elle les décisions des ménages québécois relatives à leur lieu de résidence, au nombre d’enfants qu’ils auront? Quels secteurs de l’activité économique sont les plus touchés par l’économie souterraine? Comment expliquer la dynamique des recours à l’aide sociale? Est-ce que le montant des prestations d’aide sociale a une incidence sur le fait qu’un ménage cesse ou continue de faire appel à ce programme? Quel est l’impact des modifications apportées au régime d’indemnisation des travailleurs sur le risque d’accidents et sur la durée des périodes d’indemnisation?

Une de ses contributions les plus importantes est certainement de mieux comprendre comment des changements apportés dans les programmes sociaux ou au niveau fiscal peuvent influencer les choix et les comportements des individus. Plusieurs ministères et organismes publics, dont le ministère des finances et celui de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille, se sont d’ailleurs inspirés des travaux du professeur Fortin pour développer leurs politiques et leurs programmes.

Le prix et la conférence Gérard-Parizeau

Créés en 2000 grâce à la création du fonds Gérard-Parizeau, le prix et la conférence Gérard-Parizeau rendent hommage au fondateur de la firme Sodarcan, figure marquante du monde de l’assurance au Québec. M. Parizeau étant passionné d’histoire, le prix et la conférence portent, en alternance, sur la finance ou l’économie et sur l’histoire.

Cette année, la conférence a été prononcée par Claude Castonguay et portait sur les régimes de retraite.

Depuis sa création, le prix Gérard-Parizeau a été décerné à Jean-Marie Poitras (2000), Gérard Bouchard (2001), Georges Dionne (2002) et Brian Young (2003).

De gauche à droite: M. Jean-Marie Toulouse, directeur de HEC Montréal,
M. Jacques Parizeau, M. Bernard Fortin et M. Robert Parizeau.

Partager cette page :
| Plus

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.