Contenu Menu

Carrières en finance

Carrières

Les cheminements de carrière possibles en finance sont nombreux. Voici les principaux secteurs dans lesquels la demande est forte. Pour plus d'information sur les carrières en finance, consulter la rubrique sur la spécialisation finance du Service de gestion de carrière.

+  Sales and Trading

Définition

Le secteur du Sales and Trading (que l'on pourrait traduire par Ventes et Transactions) réfère aux activités de ventes et d’achats de titres financiers sur les marchés secondaires. Toutes les institutions financières possèdent une ou plusieurs unités de Sales and Trading

Le vendeur est la personne responsable de la relation avec les clients pour les informer des nouvelles opportunités d'investissement. Il leur donne aussi toute l'information nécessaire sur les conditions changeantes des marchés qui pourraient influencer leurs investissements actuels. 

De son côté, le responsable des transactions (ou trader) veille à l'exécution des transactions sur les marchés secondaires. Certains titres seront transigés sur des marchés organisés (par exemple, la Bourse de New-York) alors que d'autres le seront plutôt de gré à gré, soit entre deux traders sans intermédiaire. Ces derniers n'ont, en général, aucun contact direct avec les clients.

 

Clientèle desservie

La clientèle desservie par le Sales and Trading est constituée d'investisseurs sophistiqués. Il s'agit essentiellement de fortunes privées, de gestionnaires de fonds de pension et d'autres investisseurs institutionnels. 

 

Description du travail

Un vendeur débutera sa journée de travail avant l'ouverture des marchés pour faire une revue des dernières nouvelles économiques et des changements récents dans l'opinion des analystes. Durant la journée, il contactera ses clients pour les informer sur les nouvelles conditions de marchés et les nouveaux produits que peut lui offrir son institution financière. L'objectif est d'obtenir des demandes de transactions qui seront transmises aux traders de la firme. Si le vendeur termine officiellement sa journée peut après la fermeture des marchés (lorsque ses clients terminent la leur), il n'est pas rare que le vendeur travaille aussi en soirée pour accompagner un client au restaurant et/ou à un événement sportif.

Le trader débutera aussi sa journée bien avant l'ouverture des marchés. Il prendra connaissance des conditions changeantes des marchés financiers pour être fin prêt lorsque ces derniers seront officiellement ouverts. Durant la journée, peu de traders s'autorisent à quitter leurs écrans de vue pour plus de 5 minutes. Laisser ses positions sans surveillance pendant une trop longue période peut être rapidement coûteux. Une fois les marchés fermés, les traders ferment aussi leurs livres, font le bilan de l'activité quotidienne avant de terminer leur journée. 

Consultez la série d'entrevues accordées par Marc-André Nantais pour plus de détails sur le métier de vendeur institutionnel.

+  Banquier d'investissement

Définition

Le service de banque d'investissement (mieux connu sous son expression anglaise Investment Banking) réfère aux activités de levée de capital pour les entreprises ainsi qu'aux activités de conseil dans le domaine des fusions et des acquisitions (M&A, pour Mergers & Acquisitions).

Les banquiers vendent différents types de titres (actions ordinaires, actions privilégiées, obligations, ... ) afin d'assurer aux compagnies clientes leurs besoins en capitaux. Ces titres sont vendus sur le marché primaire et sont souvent transigés par après sur le marché secondaire. D'ailleurs, il n'est pas rare que les banquiers d'investissement soient aussi responsables d'assurer la bonne tenue de ces titres lors de leur entrée sur le marché secondaire.

 

Clientèle desservie

En général, la clientèle d'une banque d'investissement peut être séparée en deux catégories. Il y a d'abord les clients qui cherchent à accéder aux marchés secondaires et ceux qui cherchent conseils pour leurs activités de M&A.

Dans la première catégorie, la clientèle desservie par la banque d'investissement est constituée d'entreprises suffisamment importantes pour accéder aux marchés publics. La taille à partir de laquelle une entreprise sera considérée suffisamment importante pour être sur les marchés publics varie beaucoup selon sa situation géographique et son secteur d'activité. Certaines entreprises cherchent à accéder aux marchés secondaires pour la première fois par un premier appel public à l'épargne (IPO, pour Initial Public Offering) tandis que d'autres y sont depuis plusieurs années.

Dans le cas des conseils sur les activités de fusions et acquisitions, le banquier d'investissement peut desservir autant l'acquéreur que la cible. Auprès de l'acquéreur, il doit aider l'entreprise à évaluer le juste prix de la cible. Auprès de la cible, il aidera plutôt le conseil d'administration à évaluer la pertinence de l'offre offerte aux actionnaires de la compagnie. 

 

Description du travail

L'analyste d'une banque d'investissement sera responsable de choisir les différents modèles financiers à utiliser et valider leur pertinence. Il devra aussi mettre en place le matériel promotionnel du(des) dossier(s) sur lequel il travaille. 

L'étendue des tâches dépend grandement de la banque d'investissement dans laquelle l'analyste travaille. Les plus grandes institutions financières ont chacune leur banque d'investissement, mais il existe aussi certaines banques indépendantes, plus petites. Normalement, l'étendue des tâches d'un analyste dans ces dernières est plus importante.

Néanmoins, que l'analyste travaille pour une grande institution ou une banque de niche, il fera facilement plus de 80 heures par semaine. D'ailleurs, lors de leurs campagnes de recrutement, les institutions financières canadiennes et étrangères ne cachent pas le fait que les analystes seront appelés à travailler plus de 12 heures par jour et à faire des heures la fin de semaine.

+  Gestion du risque

Définition

La gestion du risque réfère aux activités de surveillance et d'évaluation des risques de l'entreprise. Les membres de l'équipe de gestion des risques doivent aussi prendre des mesures correctives visant le contrôle ou la réduction des risques lorsque jugé nécessaire. 

Les risques à gérer peuvent être à la fois de nature purement financière (risque de taux d'intérêt, de change, de liquidité, ...) et non financière (incendie, accident, fraude, ...).

 

Clientèle desservie

En général, la gestion du risque peut être faite toutes les entreprises qu'elles soient privées, publiques ou parapubliques. Toutes les entreprises de tous les secteurs de l'activité économique peuvent avoir besoin d'une équipe de gestion du risque. Les risques sont toutefois moins importants dans certains secteurs.

 

Description du travail

L'équipe de gestion du risque doit évaluer l'ensemble des risques (financiers et non-financiers) de l'entreprise. Elle doit ensuite déterminer quels sont les risques acceptables et ceux qui devront être réduits ou éliminer. Il doit finalement entreprendre les démarches nécessaires pour réduire ou éliminer les risques inutiles par la diversification, l'assurance, la couverture ou la titrisation.

L'équipe de gestion du risque est aussi responsable de faire de la prévention en entreprise. 

Consultez l'entrevue de David Pinsonneault pour une description de la gestion du risque dans une banque ou celle de Daniel Paillé pour la gestion du risque dans une entreprise publique.

+  Gestion financière corporative

Définition

La finance corporative est la fonction d'entreprise responsable des activités financières de cette dernière. Elle touche autant les décisions d'investissements (évaluation de projets, fusions et acquisitions, ...) que les décisions de financement (émission de dette, rachat d'action, ...). Certaines activités en gestion financière corporative peuvent aussi se rapprocher de la gestion des risques, comme la gestion de trésorerie ou l'évaluation d'impact des devises.

 

Clientèle desservie

Toutes les entreprises ont un besoin quelconque au niveau de la gestion financière corporative. Selon la nature de l'entreprise (privée, parapublique ou publique), les besoins seront différents, mais tout de même présents.

 

Description du travail

Le travail en finance d'entreprise est diversifié et s'adapte aux besoins de l'entreprise. L'équipe de finance corporative peut être appelée à évaluer un projet d'investissement ou encore à vérifier la capacité de l'entreprise à émettre de la dette. Elle peut aussi simplement surveiller la rentabilité des projets actuels et émettre des avis sur celle-ci.

Consultez l'entrevue offerte par Daniel Cimon sur la finance corporative en entreprise privée et celle offerte par Daniel Paillé sur la gestion financière dans la fonction publique 

+  Gestion de portefeuille

Définition

La gestion de portefeuille (aussi appelée gestion d'actif ou asset management en anglais) consiste à investir des capitaux sur les marchés publics en fonction d'une politique de placement préalablement établie. L'objectif est d'obtenir le rendement le plus élevé possible en fonction du niveau de risque choisi. 

Normalement, le gestionnaire de portefeuille est responsable des décisions d'investissements d'un fonds de placement. Il investit donc les épargnes de ses clients de façon regroupée. Le gestionnaire de portefeuille qui investit séparément les sommes de ses clients est plutôt considéré comme un conseiller en placement.

 

Clientèle desservie

La clientèle d'un gestionnaire de portefeuille peut être très pointue ou largement diversifiée selon les critères d'admissibilité de son fonds. Par exemple, un fonds de couverture (hedge fund) peut demander que les investisseurs admissibles investissement au minimum 250 000$ tandis qu'un fonds commun de placement peut exiger aussi peu que 1 000$.

 

Description du travail

Le gestionnaire de portefeuille doit principalement suivre les marchés boursiers de façon assidue pour s'assurer que les positions actuelles sont toujours conformes aux objectifs de la politique de placement. Il doit aussi vérifier s'il n'y a pas  d'autres opportunités de placement qui permettrait aux investisseurs d'obtenir un  meilleur rendement pour un niveau de risque similaire.  

Consultez l'entrevue de Philippe Allard pour plus de détails sur le métier de gestionnaire de portefeuille.

+  Conseil en placement

Définition

Le conseil en placement est une carrière à vocation entrepreneuriale. Essentiellement, le conseiller en placement est son propre patron, recevant une rémunération exclusivement basée sur sa clientèle (ou presque). Le conseiller en placement a comme objectif d'aider sa clientèle à atteindre leurs objectifs financiers. Certains conseillers se concentrent sur l'investissement et l'épargne tandis que d'autres touchent aussi à l'assurance (vie, matérielle, etc.) et au crédit.

 

Clientèle desservie

La clientèle des conseillers en placement est essentiellement des consommateurs avec une épargne modérée. Ces derniers ont rarement une connaissance approfondie de la finance comme pourraient l'avoir certains clients institutionnels. 

 

Description du travail

Le conseiller en placement divise essentiellement son travail en deux catégories : maintenir les relations avec les clients actuels et développer la clientèle. Dans le premier cas, il s'agit de se tenir informer des développements affectant la situation financière des clients existants (changement d'emploi, héritage, maladie prolongée, etc.) et d'ajuster leurs portefeuilles d'épargne en conséquence. Dans le deuxième cas, il s'agit de trouver de nouveaux clients par différentes stratégies (cocktails, activités bénévoles, cold-calls, publicité, réseautage, ...). 

 

Entrevues professionnelles

Philippe Allard

    • A été gestionnaire de portefeuille et responsable de la gestion privée
    • Était associé chez Groupe Peak Banane au moment du tournage

Daniel Cimon

    • Était conseiller en finance et gestion de la performance chez Deloitte au moment du tournage

Pascal Duquette

    • Président et Chef des placements, Gestion de portefeuille Natcan Inc.

Marc-André Nantais

    • Était associé - vendeur institutionnel chez Goldman Sachs au moment du tournage

Daniel Paillé

    • A été député à Québec (Ministre de l'Industrie) et à Ottawa
    • A occupé diverses fonctions dans l'appareil public (Caisse de dépôt, Société générale de financement, ministère des Finances, Conseil du Trésor)
    • Était professeur invité à HEC Montréal au moment du tournage

David Pinsonneault

    • Était vice-président - services aux entreprises à la Banque Nationale au moment du tournage

Titres professionnels

+  CFA® - Chartered Financial Analyst®

Description

Le CFA® est le titre financier le plus reconnu à travers le monde et est régi par le CFA Institute. Le CFA Institute est un organisme qui établit des standards élevés en matière de compétence, d'intégrité et de dévouement.

Plusieurs détenteurs de la charte indiquent que ce titre est un élément important de l'avancement de leur carrière. D'ailleurs, l'obtention du titre CFA® est maintenant un prérequis pour plusieurs fonctions financières de par le monde. Montréal est un des endroits où le taux de détention de la charte parmi les professionnels est le plus élevé, avec plus de 2000 détenteurs de la charte CFA®.

Comment l'obtenir ?

Pour obtenir une charte CFA®, vous devrez d'abord réussir les trois examens du CFA Institute. Le premier est offert le premier samedi de juin et de décembre tandis que les deux autres sont disponibles seulement en juin.

S'il est techniquement possible de réussir les trois examens en trois ans, la majorité des candidats les font sur une période de 5 à 7 ans. D'abord, le taux de passage à chaque examen est faible (entre 35-45%). Ensuite, l'obtention de la charte nécessite aussi 4 ans d'expérience pertinente, rendant ainsi moins importante la réussite rapide des examens.

Renseignements supplémentaires

+  PRM - Professional Risk Manager

Description

Le titre PRM est l'un des titres de gestion des risques. PRMIA, l'organisme qui chapeaute la certification PRM, a comme objectif d'offrir une validation indépendante des compétences et l'engagement de ses membres à un niveau élevé de professionnalisme et d'intégrité en matière de gestion des risques.

Comment l'obtenir ?

Pour obtenir le titre PRM, les candidats devront passer 4 examens portant sur des sujets différents. Certaines exemptions sont accordées en fonction des titres professionnels déjà acquis par les candidats. Contrairement au CFA Institute, PRMIA ne demande pas d'années d'expérience préalable à l'utilisation du titre financier.

Renseignements supplémentaires

+  FRM - Financial Risk Manager

Description

Le titre FRM est une des désignations professionnelles offertes en gestion des risques et est chapeauté par GARP (Global Association of Risk Professionnals). La certification FRM  est un programme rigoureux qui exige une connaissance technique élevée des candidats et une bonne compréhension de l'industrie et son évolution dynamique.

Comment l'obtenir ?

Pour obtenir le titre FRM, les candidats doivent réussir les deux examens obligatoires de GARP. Ces examens sont offerts deux fois l'an (en mai et en novembre). Une expérience de travail significative de deux ans est aussi requise pour obtenir la certification FRM.

Renseignements supplémentaires

+  CAIA - Chartered Alternative Investment Analyst

Description

Le CAIA est le titre de référence en matière d'investissement alternatif. Chapeautée par l'Association CAIA, cette désignation professionnelle offre à ces membres un niveau de compétence élevé en matière de gestion d'investissements alternatifs institutionnels.

Comment l'obtenir ?

Pour obtenir la certification CAIA, un candidat devra réussir les deux examens obligatoires en plus d'avoir une année d'expérience pertinente. Ces examens sont disponibles deux fois l'an, en mars et en septembre.

Renseignements supplémentaires

+  Autres

L'Autorité des marchés financiers du Québec requiert des professionnels en finance personnelle de valider leurs compétences par le passage de divers examens. L'AMF a d'ailleurs un dossier complet sur les exigences minimales sur leur site web.

Les règles de l'AMF sont basées sur celles qui sont établies par l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM). Notons entre autres que l'OCRCVM et l'AMF requiert au minimum le passage de certains cours du CSI Global Education dont :

Partager cette page :
| Plus
 
Logo HEC Montréal

Suivez HEC Montréal sur les médias sociaux :
Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn RSS
© HEC Montréal, 2014  Tous droits réservés.