Contenu Menu

10 conseils pour réussir votre réseautage

Le réseautage est une technique de recherche qui augmentera considérablement votre visibilité et vous fera découvrir des opportunités d’emploi non visibles aux autres chercheurs d’emploi. En fait, le réseautage est la meilleure stratégie pour obtenir une entrevue et une offre d’emploi parce que l’expérience nous démontre que :

  1. 20 à 30 % des emplois sont comblés par les annonces, agences et autres méthodes
  2. 70 à 80 % des emplois sont comblés avant qu’ils ne soient affichés (marché caché)

1. Adoptez une attitude positive face au réseautage, faites vous confiance et passez à l’action

Les rencontres d’information ont deux objectifs : recueillir des renseignements (i.e. tendances du marché, poste, entreprise, secteur) et obtenir des recommandations (i.e. formation, autres personnes-ressources);  ce qui est très valorisant pour votre interlocuteur car il peut vous aider à prendre des décisions importantes et à trouver d’autres personnes à intégrer à votre réseau. Les rencontres d’information n’ont pas pour but de solliciter un emploi et vous pouvez atténuer la pression que votre interlocuteur pourrait ressentir en le précisant. Si vous hésitez à utiliser cette technique, posez-vous la question suivante : si une personne ne peut pas m’aider ou refuse de me rencontrer, est-ce que je survivrai? La réponse est oui…, alors foncez ! Il est cependant primordial que les activités de réseautage soient bien planifiées et bien ciblées. Si elles ne servent qu’à déplacer de l’air, elles mèneront à des déceptions ou même au découragement.

2. Déterminez qui vous êtes et ce que vous cherchez (votre objectif)

Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, il sera très difficile pour votre interlocuteur de vous aider. Avec une bonne connaissance de vos intérêts, valeurs et aptitudes (utilisez vos résultats de CareerLeader ouCareerLeader-College), vous pourrez expliquer clairement ce que vous cherchez et votre interlocuteur sera en mesure de vous aider à déterminer comment vous y prendre pour atteindre votre objectif.

3. Préparez à l’avance une stratégie bien définie

Par exemple, lors d’une soirée, identifiez au préalable avec qui vous désirez communiquer : des personnes qui occupent un poste semblable à celui que vous convoitez, des personnes qui fabriquent ou distribuent des produits ou services qui vous intéressent, des personnes qui ont de nombreuses relations dans la collectivité comme par exemple des professionnels qui ont des clients (i.e. avocats, comptables, dentistes, médecins, etc.), des membres d’associations professionnelles, des diplômés de HEC Montréal, etc.

4. Captez rapidement l’intérêt de votre interlocuteur

Préparez des questions intelligentes sur le travail et sur le secteur d’activité de vos interlocuteurs et évitez les questions banales auxquelles vous auriez pu trouver une réponse en faisant quelques recherches préliminaires. Interrogez-les sur des points qui vous aideront à déterminer si ce domaine vous convient. Rédigez vos questions à l’avance et prenez des notes au cours de l’entretien. Élargissez votre réseau en demandant des références. Manifestez de l’ouverture d’esprit. On ne sait jamais qui peut nous aider.

Exemples de questions à poser :

  • Ce secteur est-il en croissance? Pourrais-je y trouver ma place?
  • Quelles sont les tendances qui pourraient influencer les possibilités d’emploi dans ce secteur?
  • Quelles sont les compétences généralement recherchées pour ce type de poste?
  • Quelles publications et associations professionnelles devrais-je connaître?
  • Y a-t-il d’autres renseignements que je devrais connaître à votre avis?
  • A qui d’autre devrais-je parler? Pourrais-je mentionner votre nom lors de mon appel?

5. Respectez le temps des autres : misez sur la brièveté, l’honnêteté et l’ouverture

Lors d’un cocktail, n’accaparez pas votre interlocuteur. Après quelques minutes, laissez la place aux autres.  Lors d’une rencontre d’information, préparez-vous à l’avance et prévoyez une rencontre d’un maximum de 20 minutes. Voici un plan de rencontre suggéré :

  • Prise de contact et établissement d’un lien (i.e. si vous avez été recommandé) (1 - 2 minutes);
  • Énoncé de présentation et brève présentation de votre parcours professionnel (2 - 3 minutes);
  • Ce que vous cherchez  et votre stratégie de recherche (4 - 5 minutes);
  • Comment votre interlocuteur peut vous aider (8 - 10 minutes), i.e. rétroaction sur votre curriculum vitae et sur votre stratégie de recherche, obtention de pistes d’emploi, recommandations de noms de personnes-ressources et autres conseils pertinents;
  • Partagez généreusement vos renseignements : on vous le rendra bien.

6. Soignez votre apparence, agissez avec courtoisie et professionnalisme en tout temps

La personne que vous rencontrez commence à vous évaluer avant même le début de la conversation. Ayez l’apparence d’une personne qui occuperait le poste convoité. Il est généralement préférable de porter des vêtements qui cadrent bien avec le style vestimentaire de l’entreprise. Les bavardages préliminaires sont importants, servez-vous en pour établir un contact chaleureux. La poignée de main est importante au début et à la fin de votre entretien. Énoncez lentement et clairement votre nom et précisez le but de la discussion.

Ne tutoyez pas les recruteurs et pensez au langage corporel (i.e. le vôtre et celui de votre interlocuteur). Traitez chaque personne à qui vous parlez comme vous aimeriez qu’elle vous traite.  Remerciez votre interlocuteur et confirmez de quelle manière vous ferez un suivi.

7. Effectuez un suivi

Suite à votre rencontre, prenez des notes et faites parvenir un mot de remerciement à votre interlocuteur. N’hésitez pas à mentionner un élément de la discussion qui vous a été particulièrement utile. N’oubliez pas que si vous ne gardez pas le contact, ces derniers  présumeront que vous avez trouvé un emploi. Il est donc important de les informer de temps à autre du progrès de votre démarche. Après avoir accepté un emploi, informez-en vos interlocuteurs et remerciez-les encore pour leur aide dans votre démarche.

8. Évaluez votre efficacité et déterminez ce que vous ferez différemment la prochaine fois

Par exemple, si vous avez cafouillé au téléphone, préparez un scénario à l’avance et téléphonez avec vos notes à portée de main. Au retour d’une rencontre de réseautage, soumettez-vous à une autocritique et évaluez l’efficacité de vos rencontres. Par exemple, comment pouvez-vous améliorer votre approche et faire mieux la prochaine fois? Comment préparer des questions plus pertinentes qui vous permettront d’obtenir des renseignements utiles pour votre recherche d’emploi?

9. Apprenez à faire face aux obstacles

Choisissez le bon moment pour téléphoner. Il est généralement plus efficace de téléphoner tôt le matin (avant 9 h) ou après 16 h 30. Il est souvent préférable de communiquer avec les gens en début de semaine. Comprenez que l’adjointe a des responsabilités à assumer : filtrer les appels, protéger son supérieur et donner des renseignements. Facilitez-lui les choses en expliquant le but de votre appel, demandez quel serait le meilleur moment pour rappeler et utilisez habilement la messagerie vocale : laissez un message détaillé, formulé de manière professionnelle et précisez le meilleur moment pour vous rejoindre.

10. Tenez des registres détaillés (date, nom, poste, entreprise, téléphone et commentaires)

Souvenez-vous de qui vous a recommandé et à qui vous avez parlé.

Important : épellation et prononciation correctes du nom de la personne

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.