Contenu Menu

Ce que vous devez savoir à propos de la spécialisation comptabilité professionnelle

 

Ce que vous trouverez dans ce guide :

  • LES CARRIÈRES DE LA COMPTABILITÉ

  • POSTES EN COMPTABILITÉ (TITRES) 

  • SITES DE RECHERCHE D’EMPLOI PERTINENTS

  • OÙ TRAVAILLENT LES CPA?

  • ASSOCIATIONS, GROUPES D’INTÉRÊT ET AUTRES RESSOURCES 

  • ÉVÉNEMENTS 

  • SAVIEZ-VOUS QUE…

 

IMPORTANT

Ordre des CPA du Québec

Au Québec, la profession comptable est maintenant régie par un seul ordre : l'Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec : 
www.cpaquebec.ca

Stage obligatoire 

Afin d’obtenir le titre CPA, il est obligatoire de faire un stage de 24 mois correspondant aux normes de l’Ordre des CPA :
http://cpaquebec.ca/devenir-cpa/stage.html

 


UN COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ (CPA) C’EST…

Un professionnel dont les activités visent à :

  • rechercher, créer, analyser, valider et certifier l'information financière et non financière, quantitative et qualitative, ayant trait à la situation passée et actuelle d'une personne, entreprise ou organisation;
  •  planifier, organiser, diriger, contrôler ou gérer ses activités en vue de fournir des conseils et de prendre des décisions qui permettront d'améliorer la performance organisationnelle et, ultimement, d'assurer la rentabilité et la croissance de l'entreprise ou de l'organisme;

 

LES CARRIÈRES DE LA COMPTABILITÉ

 6  domaines principaux

  1. -     Information financière
  2. -     Stratégie et gouvernance
  3. -     Comptabilité de management
  4. -     Audit et certification
  5. -     Finance
  6. -     Fiscalité

5 champs d’expertise

 (Généralement, vous devez poursuivre des études spécialisées supplémentaires)

-     CA EJC (Juricomptabilité)

  1. -     CA EEE (Évaluation d’entreprises)
  2. -     CA TI (Technologies de l’information)
  3. -     Vérification des systèmes informatiques (Certified Information System Auditor)
  4. -     Insolvabilité et réorganisation (Syndic de faillite)

DOMAINES

1 - Information financière

L’information financière consiste à mesurer, présenter et analyser l’information communiquée dans les états financiers d’une organisation. L’information financière est centrée sur les besoins des utilisateurs externes (notamment les actionnaires, les créanciers et les organismes de réglementation). Par exemple, il peut s’agir de rédiger et d’évaluer des rapports sur le développement durable et des rapports environnementaux.

Systèmes, méthodes comptables et opérations

  • Évaluer les besoins en information financière et les processus visant à produire une information financière fiable.
  • Élaborer et évaluer les méthodes et procédures comptables appropriées.
  • Évaluer le traitement des opérations courantes, non courantes et complexes.

Préparation des rapports financiers

  • Préparer les états financiers et les informations courantes fournies par voie de note.
  • Préparer les rapports de gestion.

Analyse financière

  • Vérifier et analyser mensuellement les différents états financiers provenant des divisions.
  • Effectuer ou superviser la préparation des projections hebdomadaires des divisions.
  • Planifier, diriger et coordonner toutes les fonctions au niveau d’échange d’information financière des divisions sur une base hebdomadaire et mensuelle.
  • Effectuer des analyses détaillées et complètes afin de procurer à la direction l'information vitale à la prise de décision.
  • Évaluer les opérations comptables et processus administratifs actuels des divisions.
  • Offrir des recommandations pour l'amélioration et la mise en place de nouveaux processus.

Certains postes en analyse financière peuvent être spécialisés, par exemple en prix de revient, en investissements ou en financement.

2 - Stratégie et gouvernance

Gestion du risque

  • Concevoir un programme efficace de gestion des risques et en évaluer l’incidence pour les actionnaires.
  • Évaluer les risques stratégiques, opérationnels et financiers et faire en sorte qu’ils soient mesurés, gérés et contrôlés de manière adéquate, tout en assurant une gouvernance appropriée pour une meilleure performance.
  • Fournir l’information sur les risques organisationnels (financiers, sociaux et politiques) aux fins de la prise de décisions internes et externes.

Gouvernance

  • Évaluer la structure de gouvernance de l’organisation (politiques, processus, codes).
  • Évaluer les rôles de divers comités et conseils tel que le comité d’audit et le conseil d’administration.
  • Déterminer si les décisions de la direction concordent avec la mission, vision et les valeurs de l’organisation.
  • Élaborer les objectifs stratégiques et les indicateurs de performance, évaluer l’environnement interne et externe et analyse les enjeux opérationnels clés et leur concordance avec la stratégie.

3 - Comptabilité de management

Mesure, amélioration et gestion de la performance

Évaluer la performance en regard de la stratégie et des cibles établies par l’organisation :.

  • Par exemple, il peut s’agir d’évaluer l’efficacité des initiatives de marketing sur Internet, d’évaluer la performance des technologies de l’information, d’effectuer l’analyse de la rentabilité de la clientèle et d’élaborer des indicateurs de rendement.
  • Il peut aussi s’agir de mesurer et d’améliorer la performance des conseils d’administration.
  • Produire des rapports de gestion, tels que : analyses de rentabilité par produit, par service, par client, budgets prévisionnels et flexibles, études de coûts, évaluation de la performance des processus, analyse d’écarts.
  • Définir des cibles de performance et en faire le suivi. Utiliser des tableaux de bord.
  • Effectuer des analyses comparatives.

Analyse de coût de revient

  • Déterminer les prix planchers et l’analyse des commandes sous le prix minimum.
  • Déterminer le prix de revient lors de l’introduction de nouveaux produits ou de nouvelles soumissions.
  • Produire les analyses de ventes et de coût des ventes ainsi que divers rapports de fin de mois.
  • Analyser les résultats par produit, par branche ou par fonction.
  • Déterminer les coûts qui seront pertinents pour prendre des décisions dans un contexte organisationnel donné.
  • Faire des prévisions.

Évaluation du rendement et amélioration de la rentabilité

  • Évaluer les coûts bénéfices d’un projet ou d’un produit.
  • Valider des hypothèses de vente.
  • Analyser de coûts supplémentaires.
  • Recommander la mise en œuvre ou l’abandon d’un projet.
  • Évaluer l’impact du  rendement sur le système de planification globale, les processus et les objectifs stratégiques de l’organisation.
  • Gérer l’amélioration de la qualité, le cycle de vie des produits et le capital intellectuel.
  • Produire et analyser l’information financière et l’utiliser à des fins d’orientation stratégique pour l’organisation.

4 - Audit et certification

Contrôle interne

  • Évaluer les processus d’évaluation des risques de l’entité et évaluer le système d’information et les processus connexes.
  • S’assurer de mettre en œuvre des procédures pour assurer la protection des actifs de l’organisation et la fiabilité de l’information financière.

Audit externe

L’audit externe est pratiqué en cabinet comptable uniquement. Il s’agit d’un processus visant à certifier les états financiers, entre autre, d’une organisation en procédant à l’analyse des comptes et des rapports selon des jeux de normes d’audit et comptables. L’auditeur externe sera appelé à :

  • Collaborer à l’identification et à l’évaluation des risques d’affaires afin de déterminer la nature, l’ampleur et la fréquence des procédures d’audit ;
  • Participer activement à l’élaboration des procédures de vérification et à l’évaluation des contrôles internes clés ;
  • À recommander toute mesure de correction pour assurer  la conformité en vertu des normes comptables ;
  • Aider la direction du service de la vérification interne à établir le  plan de vérification interne annuel et à élaborer les rapports périodiques au Comité de vérification et des finances ;
  • Effectuer le suivi sur la résolution des problèmes identifiés au cours de mandats de vérification.

Audit interne

L'audit interne permet de donner à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée. Il aide cette organisation à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses processus de management des risques, de contrôle, et de gouvernance d'entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité.

L'audit interne permet aussi aux grandes organisations de vérifier que les entités sont bien en adéquation avec la stratégie du groupe. Autrefois cantonné aux questions comptables, l'audit interne touche aujourd'hui toutes les activités de l'entreprise et assure par conséquent une grande variété de services d'audit et de conseil. *Pour obtenir le titre CIA (Certified Internal Auditor) informez-vous auprès de : The Institute of Internal Auditors.

5 - Finance

Analyse et planification financière

  • Gérer stratégiquement le capital financier.
  • Élaborer et évaluer des propositions financières et des plans de financement.

Gestion de la trésorerie

  • Évaluer la trésorerie et le fonds de roulement de l’entité.
  • Évaluer le portefeuille de placements, les sources de financement, le coût en capital, l’impact des décisions ayant une incidence sur la structure financière.
  • Évaluer les décisions concernant la distribution des bénéfices.

Évaluation

  • Déterminer la valeur d’une entreprise ou d’un actif en appliquant des méthodes appropriées.
  • Établir des critères de choix entre divers types de prêts, crédit-bail et capital de risque.

Budget et investissements

  • Gérer les investissements, déterminer la rentabilité des projets, les acquisitions et les réorganisations d'entreprises.
  • Conseiller une entité en difficulté financière.

6 - Fiscalité (*)

Fiscalité et planification fiscale des sociétés

  • Préparer et compléter les déclarations d'impôt fédéral et provincial pour les différentes filiales de la société.
  • Coordonner et contrôler tous les processus de vérification des gouvernements au provincial et au fédéral concernant l'impôt sur le revenu, la taxe sur le capital, les taxes de ventes et les impôts sur le salaire, y compris la soumission d'information, les représentations et la participation aux processus de négociation.
  • Exécuter les recherches et les analyses sur l'implication de l’impôt fédéral et provincial concernant les contrats, projets et autres activités en cours, incluant les règles de prix de transfert, les règles relatives aux filiales étrangères, les taxes de vente et autres implications fiscales corporatives.
  • Coordonner et optimiser les crédits d'impôts fédéral et provincial pour la recherche et le développement.
  • Soutenir et réviser les provisions d'impôt préparées par l'équipe Comptabilité/Finance de façon trimestrielle et annuelle.
  • Déterminer les impacts fiscaux des réorganisations corporatives, fusion, acquisition ou  liquidation.

(*) La formation offerte à HEC Montréal est le D.E.S.S. en fiscalité suivi de la Maîtrise en droit, option fiscalité (programme conjoint entre HEC Montréal et l’Université de Montréal)

Fiscalité des particuliers et des fiducies

  • Préparer et compléter les déclarations d'impôt fédéral et provincial pour le particulier.
  • Évaluer les questions fiscales que se posent un particulier, donner des conseils sur des opportunités particulières de planification fiscale et les impacts fiscaux des différents véhicules de placement.
  • Analyse les opportunités de planification successorale.
  • Préparer les déclarations de revenus pour les personnes décédées.
  • Préparer les déclarations de revenus des fiducies, testamentaires et entre-vifs.
  • Préparer et effectuer le suivi des dossiers de liquidation de succession.
  • Compiler les informations financières et préparer des inventaires respectant les normes du code civil du Québec.

 

CHAMPS D’EXPERTISE

  1. Juricomptabilité - pratiqué en cabinet et en grande entreprise (*)
  • Effectuer des enquêtes et analyses portant sur des éléments de preuve de nature financière.
  • Agir à titre de témoin expert.
  • Participer à des enquêtes criminelles et à la découverte d'éléments de preuve de nature financière dans des affaires de fraude par des employés ou de fraude en matière d'assurance.
  • Faire des enquêtes dans le secteur de la fraude informatique ou de la fraude par Internet.

(*) L'ancien Ordre des CA a créé l'Alliance pour l'excellence en juricomptabilité permettant l'obtention du titre CA-EJC . Concernant le titre de CPA, aucune alliance n’a encore été conclue.

  1. Évaluation d’entreprises - surtout pratiqué en cabinet (*)
  • Évaluer des entreprises.
  • Soutenir l’entreprise en matière de litiges financiers.
  • Offrir des services-conseil en finance d’entreprise (ex : fusion et acquisition d’entreprise)
  • Faire de la planification stratégique (planification successorale, préparation à la vente d’une entreprise).

(*) Pour obtenir le titre EEE (Expert en Évaluation d’Entreprises) informez-vous auprès du Canadian Institute of Chartered Business Valuators.

  1. Technologies de l’information - pratiqué en cabinet et en grande entreprise (*)
  • Effectuer de la planification stratégique en matière de technologies de l’information pour les affaires.
  • Faire de l’architecture des technologies de l’information de l’entreprise.
  • Mettre en œuvre des processus opérationnels.
  • Développer et coordonner l’implantation de systèmes d’information comptable, et gestion de projets connexes.
  • Gérer des systèmes d’information.
  • Gérer de façon stratégique et opérationnelle le matériel informatique et les logiciels, applications et incidences sur l’organisation.
  • Avoir recours à des services informatiques externes au besoin.
  • Planifier et gérer l’information.
  • Créer un entrepôt de données.

(*) L'ancien Ordre des CA a créé l'Alliance pour l'excellence en technologies de l'information permettant l'obtention du titre CA-TI. Concernant le titre de CPA, aucune alliance n’a encore été conclue.

  1. Vérification des systèmes informatiques (*)
  • Contrôler la sécurité des systèmes de gestion des données financières des clients et apporter les recommandations pertinentes.
  • Évaluer les contrôles programmés des applications financières de des clients.
  • Évaluer la sécurité informatique des systèmes sous-jacents.
  • Évaluer la sécurité de sites Web.

(*) Pour obtenir le titre CISA (Certified Information System Auditor) informez-vous auprès de : Information System Audit and Control Association (ISACA)

  1. Insolvabilité et réorganisation - surtout pratiqué en cabinet (*)
  • Agir à titre de syndic de faillite ou représentant d’un créancier lorsqu’une entreprise est insolvable.
  • Administration des dossiers de particuliers et d'entreprises en difficultés financières.
  • Conseiller les clients pour exposer les différentes solutions qui s'offrent à eux et préparation des documents et rapports statutaires.
  • Vente des actifs et gestion de la distribution aux créanciers des sommes réalisées.
  • Réalisation de différentes analyses financières et comptables.

(*) Pour obtenir le titre PAIR (Professionnel Agréé de l’Insolvabilité et de la Réorganisation) informez-vous auprès de l'Association Canadienne des professionnels de l’insolvabilité et de la réorganisation

 

POSTES EN COMPTABILITÉ (TITRES) – CARRIÈRES À EXPLORER

Sans titre CPA

Avec un baccalauréat en comptabilité :

  • Analyste en comptabilité
  • Comptable junior
  • Comptable sans titre professionnel
  • Superviseur de la comptabilité

Avec un certificat en comptabilité :

  • Adjoint(e) administratif
  • Commis comptable
  • Technicien à la paie
  • Technicien comptable

 

Avec titre CPA

 Audit et certification :

  • Auditeur interne (en entreprise)
  • Auditeur externe (en cabinet)
  • Conseiller en contrôle et processus

Comptabilité de management :

  • Analyste comptable
  • Analyste en coût de revient
  • Comptable
 

Finance :

  • Analyste budgétaire
  • Analyse en investissement
  • Analyse en trésorerie
  • Conseiller en évaluation
  • Fusion et acquisition

Fiscalité :

  • Fiscaliste en cabinet comptable
  • Fiscaliste corporatif (en entreprise)
 

Information financière :

  • Analyste comptable
  • Analyste financier
  • Contrôleur
  • Directeur des finances
  • Trésorier
  • Vice-président finance

Stratégie et gouvernance :

  • Analyste en gestion des risques
  • Conseiller en cabinet comptable
  • Conseiller stratégique

 

SITES DE RECHERCHE D’EMPLOI PERTINENTS

En plus du portail du Service de gestion de carrière : macarriere

 

OÙ TRAVAILLENT LES CPA?
  • Banques
  • Cabinets comptables
  • Fonction publique, parapublique et municipale
  • Grandes entreprises
  • Institutions d’enseignement
  • PME

 

ASSOCIATIONS, GROUPES D’INTÉRÊT ET AUTRES RESSOURCES 

 

ÉVÉNEMENTS – Voir site et page Facebook du Comité étudiant CPA
  • 4 @ 7
  • Cocktail de recrutement
  • Concours de cas
  • Conférences
  • Conférences et activités de réseautage organisées par l’Ordre des CPA du Québec
  • Jeux de la comptabilité
  • Jeux du commerce (cours-projet développé dans le but d'aider les étudiants à développer leurs capacités d'analyse et de présentation des cas pour ainsi les préparer aux épreuves d'analyse de cas lors des Jeux du Commerce).
  • Souper-conférence
  • Tournée CPA
  • Visites de cabinets

 

SAVIEZ-VOUS QUE…
  • À compétence égale, un candidat impliqué dans son milieu scolaire sera plus intéressant qu’un autre candidat ne s’étant pas impliqué.
  • La moitié des comptables en management travaillent pour des organisations de 500 employés et plus.
  • C’est dans le secteur des services, y compris l’enseignement et l’administration publique que travaille la majorité des comptables en management.
  • Il est possible de faire carrière en comptabilité sans titre comptable. Consultez la section «Poste en comptabilité (titres) – Sans titre CPA».
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.