Contenu Menu

Plagiat et fraude

Infractions | Références et citations | Sanctions | Quelques conseils | FAQ

 

HEC Montréal  tient à ce qu’un diplôme HEC soit garant d’une formation de haut niveau ainsi que d’un comportement éthique. Le plagiat fausse le processus d’évaluation et de là réduit la valeur des diplômes livrés et la réputation de HEC Montréal, pour tous les étudiants, passés, présents et à venir. 

Voudrions-nous d’une institution où les autres étudiants s’adonnent au plagiat afin de bonifier leurs résultats académiques? N’estimerions-nous pas que la reconnaissance de notre formation serait atteinte? La société ne s’interrogerait-elle pas sur notre propre comportement éthique, aux études aussi bien que sur le marché du travail?

L’intégrité pédagogique est une valeur fondamentale de HEC Montréal et les mesures pour assurer et faire reconnaître cette intégrité sont prises.

  

  Infractions pédagogiques et fraude

Infraction pédagogique

Selon l’article 12 du Règlement pédagogique, « constitue une infraction tout acte visant à tromper quant au rendement pédagogique lors d’une évaluation ou toute tentative de commettre cet acte, ou toute participation à cet acte ». 

Exemples : 

    • regarder la copie d'examen d’un autre étudiant, 
    • utiliser de la documentation interdite durant un examen ou un quiz, 
    • ne pas référencer ou citer les sources de documentation dans un travail selon les pratiques établies.
    • utiliser les fichiers d'un autre étudiant dans un travail.

 

La fraude
La fraude correspond à tout acte de modification ou de falsification d’un document officiel. 

Exemples : 

Toute modification ou falsification : 

    • d’un document appuyant l’admission d’un étudiant, 
    • d’un document permettant un traitement particulier dans le cheminement d’un étudiant, 
    • ou d’un document faisant état du dossier académique ou de la diplomation d’un étudiant,

 Consultez la section 12.1 du règlement pédagogique pour connaître le détail du règlement sur le plagiat et la fraude. 

  

  Les références  et les citations

Un grand nombre de cas de plagiat proviennent du fait que des sources documentaires et des textes cités ne sont pas référencés correctement. Vous êtes invités à consulter le biblioguide Citer ses sources, du service de référence de la bibliothèque HEC.


Voici quelques précisions qui permettent de saisir en quoi dans ces cas consiste le plagiat. 

Au départ, il faut réaliser que l’enseignant cherche à évaluer l’apprentissage de l’étudiant. 
Toute information provenant d’une autre source doit donc être spécifiquement identifiée, pour que l’enseignant puisse différencier la contribution spécifique de l’étudiant. Ce qui est l’apport d’une source externe doit donc être clairement identifié.


Si vous citez textuellement un texte d’une autre personne, vous devez : 

    • utiliser des guillemets pour identifier le passage en question, 
    • et citer la référence soit en note de bas de page, soit selon la méthode auteur/ date dans le texte,  de façon à ce que l’enseignant, ou tout autre lecteur, puisse retrouver le texte d’origine.


Si vous ne citez pas textuellement, mais rapporter l’essentiel des propos d’un texte d’une autre personne, dans vos propres mots, vous devez : 

    • l’indiquer dans votre développement 
    • et citer la référence de façon à ce que l’enseignant ou tout autre lecteur puisse retrouver le texte d’origine.

  

  Les sanctions

Les sanctions vont d’une lettre d’avertissement à l’exclusion. Les sanctions les plus fréquentes sont 0 pour le travail et échec pour le cours.

Au deuxième cycle, la sanction a priori est «échec pour le cours». Au Ph. D., un acte de plagiat mène généralement à la suspension ou à l’expulsion.

En cas de récidive, la sanction peut aller jusqu'à l’expulsion.

Dans le cas des travaux d'équipes, tous les membres de l'équipe sont présumés être solidairement responsables en cas d'infraction au règlement pédagogique. 

Vous êtes invités à consulter la section 12.3 du règlement pédagogique pour connaître le détail des sanctions possibles. 

 

  Quelques conseils

 

  • Le stress

Le stress est souvent évoqué comme explication d’un acte de plagiat. Bien que nous puissions y voir une explication d’un acte de plagiat, il ne s’agit en aucun cas d’une justification. Vous devez donc prendre au sérieux l’organisation de votre travail académique, afin de minimiser les moments de stress. La réalisation des travaux dans les derniers moments avant la date de remise est à éviter.

Le plagiat n’est pas une solution à des problèmes d’organisation. Si vous éprouvez de tels problèmes, vous êtes fortement invités à participer aux ateliers de soutien aux études. Vous y trouverez du personnel capable de vous aider dans l’organisation de votre travail.   


  • Les compétences informationnelles

De bonnes habitudes de recherche documentaire facilitent grandement les travaux. Dès les premières étapes de recherche, notez clairement vos sources. Par la suite, lorsque vous  rédigez, prenez soin de repérer et d’identifier ce que vous citez textuellement, ainsi que toute idée provenant d’une autre personne.

Encore une fois, nous vous invitons fortement à vous référer au  biblioguide Citer ses sources, du service de référence de la bibliothèque HEC afin de mieux réaliser votre recherche documentaire et de voir clairement les façons de faire auxquelles vous devez vous conformer à HEC Montréal.


  • Les équipes : vigilance

Si un  membre d’une équipe enfreint le règlement pédagogique dans l’exécution de sa contribution au rapport d’équipe, il faut présumer que la sanction s'applique à tous les membres de l'équipe. Soyez donc vigilants dans le choix de vos coéquipiers et dans la discussion de leurs contributions. Par ailleurs, ayez de la considération pour les autres, qui seront victimes de vos manquements.

  

  FAQ


Voici quelques cas qui vous permettront de définir si vous pouvez être accusé de plagiat ou non.  

+  Je suis en possession de documentation interdite lors d'un examen, mais ne l'utilise pas.

Oui, la simple possession de documentation interdite est une infraction.

+  J'utilise des documents diffusés sur le Web (articles de journaux ou de revues, vidéos, sites Web…) sans les citer.

Oui. L’enseignant doit être en mesure d’identifier ce qui provient explicitement de l’étudiant, afin d’évaluer justement son apprentissage.

+  J'insère dans mon travail un extrait intégral d’un texte provenant d’un document disponible sur le Web (ou imprimé) et en indique la source en bas de page.

Oui. Non seulement la source  doit être indiquée, mais l'extrait doit aussi être placé entre guillements.

 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn RSS
© HEC Montréal, 2014  Tous droits réservés.