Contenu Menu

Gouvernance

À qui profite le crime?

Les malversations de tout ordre que l’on tolérait jadis avec résignation, et parfois avec indifférence, aujourd’hui font scandale. Ce virage est attribuable, notamment, au choc retentissant que produisit la chute en 2001 de la firme Enron, ce chouchou du Corporate America, et la déconfiture de ses vérificateurs internes, le cabinet d’audit Arthur Andersen. L’affaire Enron a marqué le début d’une prise de conscience à l’égard d’un concept jusque-là peu abordé, la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE).

Les conséquences des crimes économiques sont souvent énormes. La fraude d’Enron et la faillite qui s’ensuivit auraient touché un Américain sur sept! Prenez le cas de la Sun Hung Kai Properties (SHKP), conglomérat basé à Hong Kong dont les déchirements entre les membres de la famille Kwok, actionnaires majoritaires, et les combines douteuses de ces derniers ont fait la manchette à partir de 2008. Comme le relate Gilles Hilary dans « Sun Hung Kai: A Governance Crisis in a Family Firm », le cours de l’action a été divisé par 3,5 en 2008!

Bien que la RSE apporte à terme une contribution positive au monde des affaires, d’ici à ce que ses principes soient complètement intégrés et mis de l’avant par les dirigeants d’entreprise, l’activité des lanceurs d’alerte demeurera essentielle. À l’instar de Sherron Watkins, l’une des vice-présidentes d’Enron, qui dénonça la supercherie comptable de l’entreprise, la vigilance incessante de l’organisme Human Rights Watch (HRW) en 2012 fera connaître au monde entier le sort précaire de la minorité rohingya en Birmanie, un épisode rapporté par Yves Plourde et Shoma Patnaik dans « Human Rights Watch: The Burma Situation ». Grâce à l’intervention de HRW et à l’utilisation de l’imagerie par satellite, l’organisme aura alerté l’opinion internationale quant à la situation des Rohingyas et forcé à l’action le gouvernement birman, peu enclin à protéger cette minorité musulmane au sein de ce pays largement bouddhiste.

Les principes à l’origine de la RSE sont d’une importance capitale : ils permettent de protéger des vies humaines ou l’avenir économique des actionnaires et des parties prenantes d’une organisation. Qu’on les enseigne, qu’on les pratique et qu’on les fasse vivre dans nos organisations!

 

Canadian Scandal: The Whistleblower's Perspective

Corporation Nortel Networks : Le naufrage du Titanic canadien

Gouvernance et rémunération des dirigeants : d'Abititi-Price à Abitibi-Consolidated

Évaluer la gouvernance : le cas de l’entreprise familiale Morel ltée

Partager cette page :
| Plus

S'identifier et s'inscrire

Afin d'accéder aux documents du Centre de cas, vous devez être inscrit sur notre site.
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.