Contenu Menu
Centre de cas
Accueil > Centre de cas > Cas primés > Prix Alma-Lepage

Prix Alma-Lepage

En 2015, les lauréats sont Géraldine Dallaire, candidate au doctorat, et Louis-Jacques Filion, professeur au Département d’entrepreneuriat et innovation, et titulaire de la Chaire d’entrepreneuriat Rogers–J.-A.-Bombardier à HEC Montréal, pour leur cas intitulé :

« Geneviève Salbaing et l’histoire des Ballets Jazz de Montréal : savoir danser au rythme du temps »

+  Description du prix Alma-Lepage

Le prix Alma-Lepage a pour but de souligner la qualité de cas pédagogiques mettant en scène des femmes gestionnaires.

L'instauration de ce prix répond aux volontés d'Alma Lepage qui, en 1990, a fait don à HEC Montréal d'une somme de 210 000 $ dans le but de mettre sur pied une fondation dont les revenus devaient servir à « promouvoir l'avancement des femmes en gestion ».

Inauguré en même temps que la Fondation du même nom, le prix Alma-Lepage, en cherchant à promouvoir la production de cas portant sur des femmes gestionnaires, a contribué au fil des ans à combler une lacune sur le plan pédagogique. Reflétant en cela un marché du travail qui commençait à peine à faire de la place aux femmes, la banque de cas de HEC Montréal ne contenait à l'époque que des cas essentiellement rédigés au masculin. De plus, comme cette méthode pédagogique avait été importée de la Harvard Business School, où le concept a été inventé, il s'agissait, pour la plupart, de cas traduits ou adaptés à partir du contexte américain. Il y avait bien quelques cas originaux, produits par des pionniers québécois de la méthode des cas, mais les professeurs désireux d'y recourir et d'offrir des modèles de femmes gestionnaires à leurs étudiants, et à leurs étudiantes de plus en plus nombreuses, étaient alors démunis.

Dès la première année, plusieurs cas furent soumis au jury, et par la suite, la banque de cas de HEC Montréal put s'enrichir de nombreux cas dans lesquels les carrières remarquables de femmes gestionnaires étaient mises en lumière. Aujourd'hui, le Centre de cas HEC Montréal offre plusieurs dizaines de cas qui portent sur des dirigeantes et femmes gestionnaires. Le prix Alma-Lepage a joué un rôle déterminant dans la constitution de ce riche matériel pédagogique.

+  Conditions d'admissibilité

  • Les cas admissibles au prix Alma-Lepage doivent être en français et produits par un professeur, un chercheur ou un maître d'enseignement de HEC Montréal. Ils doivent être sur support papier ou produit à l'aide de techniques multimédias.
  • Les cas admissibles doivent présenter une problématique où une femme fait preuve de qualités de pionnière, d'avant-gardisme ou d'entrepreneurship dans une situation comme le lancement d’une entreprise ou l’implantation d’une innovation.
  • Le titre du cas doit inclure le nom de la femme que l'on désire mettre en valeur.
  • Le cas doit être accompagné de notes pédagogiques détaillées (voir notre guide de production des notes pédagogiques), ainsi que d'une lettre de présentation qui indique dans quels cours le cas sera utilisé et, selon les critères d'admissibilité, en souligne les mérites.
  • Publication dans la Revue internationale de cas en gestion : En même temps qu’ils soumettent leur cas pour le prix Alma-Lepage, les auteurs peuvent également le soumettre pour publication dans la RICG. Attention! Une fois le prix Alma-Lepage décerné, il est trop tard pour soumettre le cas primé à la Revue (puisque l’évaluation anonyme n’est plus possible). Au moment de soumettre leur cas au prix Alma-Lepage, les auteurs doivent indiquer  s’ils souhaitent en même temps le soumettre pour publication à la RICG. Le cas échéant, le cas et les notes pédagogiques doivent répondre aux critères de la politique éditoriale de la RICG.

+  Soumission

Pour soumettre un cas au prix Alma-Lepage, suivre ce lien : http://www.editorialmanager.com/ijcsm-ricg

+  Le jury

Le jury de la Fondation Alma-Lepage est composé de Mmes Suzanne Tailleur, femme d'affaires, petite cousine d'Alma Lepage et représentante de la Fondation, Hélène Lévesque, femme d'affaires, Francine Harel Giasson, professeure honoraire en management à HEC Montréal, ainsi que du directeur ou de la directrice du Centre de cas HEC Montréal.

+  Notes biographiques sur Alma Lepage

Alma Lepage a été la première femme diplômée de HEC Montréal en 1946. Toute sa vie, elle se distingua par son avant-gardisme. Née en 1908, cette femme entrepreneure avait ouvert sa première boutique de prêt-à-porter sur l’avenue du Mont-Royal en 1937, avant d'entreprendre sa formation universitaire. Après avoir décroché le titre de « comptable agréé », elle poursuivit ses études à la New York University, où elle obtint une maîtrise en commerce de détail. Elle fit œuvre de pionnière en faveur de la formation universitaire de femmes gestionnaires.

À l'issue d'une carrière de commerçante, elle a voulu témoigner de sa reconnaissance envers son alma mater en léguant une somme importante à HEC Montréal sous la forme d'une fondation portant son nom. Ce don devait servir à favoriser l'accès des femmes aux plus hautes sphères de décision du milieu des affaires et à promouvoir auprès d'elles des choix professionnels liés au secteur économique. Le but de cette femme visionnaire était de contribuer à faire une plus large place aux femmes dans le monde de la gestion dans tous les secteurs de l'activité économique. Alma Lepage est décédée le 17 février 1996. La Fondation qui porte son nom perpétue la mémoire de cette femme généreuse et déterminée.

+  Lauréats des années précédentes

Prix Alma-Lepage

+  2013

En 2013, les lauréats sont Jacqueline Cardinal, chercheuse et rédactrice à la revue Gestion et biographe et chercheuse associée à la Chaire de leadership Pierre-Péladeau à HEC Montréal, et Laurent Lapierre, professeur associé à la Chaire de leadership Pierre-Péladeau à HEC Montréal, pour leur cas intitulé :
« Ève-Lyne Biron et Biron Groupe Santé »

Alix Mandron, Ève-Lyne Biron, Jacqueline Cardinal et Michel Patry

+  2012

En 2012, les lauréates sont Mai Thi Thanh Thai, professeure adjointe à HEC Montréal, et Huong Thanh Thai, directrice des ventes à Ayo Furniture, pour leur cas, en deux parties, intitulé :
« An Phuoc (A) : Nguyen Thi Dien pourrait-elle sauver son entreprise de la crise financière asiatique? » et
« An Phuoc (B) : Nguyen Thi Dien saurait-elle naviguer dans la crise financière mondiale? »

Anne Mesny, Huong Thanh Thai, Nguyen Thi Dien, Mai Thi Thanh Thai et Michel Patry

+  2011

En 2011, les lauréates sont Veronika Kisfalvi, professeure titulaire, et Raymonde Lévesque, chargée de cours, toutes deux au Service de l'enseignement du management, pour le cas intitulé :
« Lili-Anna Peresa : "Pour faire une différence" »

Michel Patry, Veronika Kisfalvi, Lili-Anna Peresa, Raymonde Lévesque et Anne Mesny, directrice du Centre de cas 

+  2010

En 2010, les lauréats sont Jacqueline Cardinal et le professeur Laurent Lapierre pour le cas intitulé :
« Katharine Graham et le Washington Post »

Michel Patry et Jacqueline Cardinal. Absent : Laurent Lapierre

+  2009

En 2009, les lauréats sont les professeurs Veronika Kisfalvi et Cyrille Sardais pour le cas intitulé :
« Eleanor Roosevelt : l'éclosion tardive d'un leader d'exception » 

Michel Patry, Veronika Kisfalvi, Cyrille Sardais et Vital Roy

+  2008

En 2008, les lauréates sont Rowena Agouri et la professeure Christiane Demers pour le cas intitulé :
« Annie et ses hommes : l'aventure Souris Mini » 

Marie-Hélène Jobin, Rowena Agouri et Michel Patry. Absente : Christiane Demers

+  2007

En 2007, les lauréats sont le professeur Brahim Allali et Claude Ananou pour le cas intitulé :
« Johanne Dion et TRANS-HERBe ou la passion des tisanes » 

Brahim Allali, Michel Patry et Claude Ananou

+  2006

En 2006, les lauréats sont Sophie Daunais et le professeur Laurent Simon pour le cas intitulé :
« Joanna Berzowska & XS Labs : des robes... électrisantes! »

Michel Patry, Sophie Daunais et Laurent Simon

+  2005

En 2005, les lauréats sont Laurence Prud'homme et le professeur Laurent Lapierre pour le cas intitulé :
« Danièle Sauvageau : l'or »

+  2004

En 2004, deux cas primés ex æquo :

le professeur Laurent Lapierre et Andrée Bélisle pour le cas intitulé :
« Lise Bissonnette et la nouvelle Bibliothèque nationale du Québec »

et

la professeure Silvia Ponce, et Annie Viel et Vincent Renaud pour le cas intitulé :
« Diane Rousseau et les bienfaits de l'argent »

Vincent Renaud, Silvia Ponce, le directeur de l'École, Jean-Marie Toulouse, Diane Rousseau, présidente-directrice générale de D.R. Médical international inc., Annie Viel et Laurent Lapierre. Absente : Andrée Bélisle

+  2003

En 2003, les lauréats sont Bernard Chassé et le professeur Laurent Lapierre pour le cas intitulé :
« Francine Lelièvre et Pointe-à-Callières, Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal »

Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, le lauréat Bernard Chassé, professionnel de recherche et Suzanne Tailleur, représentante de la Fondation Alma-Lepage et petite cousine d’Alma Lepage. Absent : Laurent Lapierre.

+  2002

En 2002, les lauréats sont Francine Richer et les professeurs Veronika Kisfalvi et Steve Maguire pour le cas intitulé :
« "Imaginez un printemps silencieux..." Rachel Carson, biologiste, pionnière du courant environnementaliste »

Steve Maguire, Suzanne Tailleur, représentante de la Fondation Alma-Lepage et petite cousine d’Alma Lepage, et Francine Richer. Absente : Veronika Kisfalvi.

+  1990-2001

  • 1990

    « Francine  Allaire, responsable des fêtes du 25e anniversaire de la Cinémathèque québécoise »
    Auteurs : Geneviève Sicotte sous la direction du professeur Laurent Lapierre
Partager cette page :
| Plus

S'identifier et s'inscrire

Afin d'accéder aux documents du Centre de cas, vous devez être inscrit sur notre site.
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.