Contenu Menu

P019

Fonds du Bureau de commerce de Montréal. - 1822-1994. - 24,85 mètres de documents textuels et autres documents

Histoire administrative :
Le Bureau de commerce de Montréal est fondé en 1822, sous le nom de Committee of Trade, en vertu d'une résolution adoptée à la première séance du conseil d'administration du 11 avril 1822. À sa création, le Bureau regroupe 54 hommes d'affaires issus de la bourgeoisie anglo-écossaise. Craignant la période de récession économique qui sévit au Canada, ces marchands et commerçants désirent unir leurs efforts pour défendre et promouvoir les activités économiques et commerciales de Montréal et du Canada. Pendant vingt ans, les membres du Committee of Trade tentent d'obtenir un statut officiel de leur association. Finalement le 19 mars 1842, il est incorporé, sous le nom de Montreal Board of Trade, par une loi du Parlement de l'ancienne province du Canada où il reçoit la Sanction royale signifiée par proclamation (4-5 Vict., chap.90). Afin de répondre aux intérêts de ses membres, le Bureau développe différents mécanismes d'intervention et structures. Ainsi, le Bureau est dirigé par un conseil d'administration élu à l'assemblée générale annuelle, alors que le Comité exécutif exerce les pouvoirs que lui confie le conseil d'administration. Au début, deux bureaux : Board of Arbitration et Board of Examiners sont créés pour gérer les divers services jugés essentiels. Par ailleurs, le Bureau crée des associations affiliées, des comités et sous-comités chargés de traiter des questions spécifiques. À partir de 1978, il est simultanément connu en anglais et en français (Bureau de commerce de Montréal). Finalement, en 1992, il fusionne avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour devenir la Chambre de commerce du Montréal métropolitain/Board of Trade of Metropolitan Montreal.

Le mandat du Bureau de commerce de Montréal est de défendre l'intérêt du commerce en général, de favoriser le développement économique de la ville de Montréal et celui de la province du Canada. Intermédiaire entre la communauté commerciale montréalaise et le gouvernement, il est le défenseur et le porte-parole de cette communauté. Au début de sa création, le Bureau s'est impliqué plus spécifiquement dans les domaines du transport, des communications, des finances et du commerce. Au fil des ans et jusqu'à sa fusion, le Bureau reste le porte-parole des entrepreneurs et des commerçants et tient un rôle déterminant dans les activités économiques et sociales de Montréal, de Québec et du Canada. Il présente des mémoires, des pétitions et des rapports aux différents paliers de gouvernement.

Historique de la conservation :
En mars 1996, à la suite d'une convention de donation, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain cède ses documents du Bureau de commerce de Montréal à l'École de hautes études commerciales de Montréal.

Portée et contenu :
Le fonds témoigne d'une organisation, qui participe à la croissance et au développement de Montréal, dont le but des membres est de mettre en commun leurs efforts afin de travailler au développement économique de Montréal. Outre les nombreuses prises de position du Bureau de commerce de Montréal en faveur de l'essor économique et social de Montréal, les dossiers du Bureau illustrent les activités, les réalisations, les intérêts de la communauté anglophone ainsi que les multiples interventions de cet organisme. Les documents touchent de nombreux domaines reliés, entre autres, aux transports, aux communications, aux finances, au commerce et au bilinguisme.

Le fonds a fait l'objet d'un traitement définitif, les 16 séries suivantes composent son organisation : A Historique, statuts et structure, B Gestion administrative, C Ressources financières, D Ressources humaines, E Ressources mobilières et immobilières, F Ressources juridiques, G Sections, H Comités Adhoc, I Bureau d'intervention, J Relations avec les membres, K Rayonnement et communications, L Prises de position sur les enjeux économiques, politiques et sociaux, M Relations extérieures, W Documents imprimés, X Documents iconographiques, Y Images en mouvement.

Le fonds contient des documents constitutifs, des règlements, des procès-verbaux, des rapports annuels et leurs documents afférents, des publications produites par le Bureau de commerce de Montréal ou reçues dans le cadre de ses fonctions, des discours du président du Bureau de commerce de Montréal produits lors de l'assemblée générale annuelle, de la correspondance et ses index, des coupures de journaux, des notes, des communiqués de presse, des contrats, des livrets de statistiques, des états de revenus et de dépenses, des formulaires d'adhésion et des cartes de membres, des plans d'architecture, des enregistrements sonores et des photographies.

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.
Collation : Le fonds contient aussi 455 photographies, 9 vidéos, 9 plans cartographiques, 25 affiches, 6 planches-contacts, 40 dessins d'architecture et 1 dessin.
État de conservation : Certains sont difficilement lisibles ou requièrent une manipulation délicate.
Restauration/Conservation : Certains documents ont été photocopiés sur du papier sans résidu acide et retirés de leur reliure de cuir.
Langue des documents : Anglais et français.
Instrument(s) de recherche : Répertoire numérique détaillé.
Note générale :
MAJ 2004-05.

Partager cette page :
| Plus
 
Logo HEC Montréal

Facebook YouTube Flickr Twitter LinkedIn Instagram
© HEC Montréal, 2017  Tous droits réservés.